Chargement...

Art de vivre

Les fabuleuses vertus de l’acupuncture

L’acupuncture fait partie intégrante de la médecine traditionnelle chinoise. Son rôle est de rétablir la circulation harmonieuse de l’énergie, le QI à prononcer « Chi », dans le corps pour prévenir les maladies. À cet effet, l’acupuncteur utilise des aiguilles pour influer sur le Yin et le Yang et maintenir l’équilibre entre les différentes parties du corps humain. Les aiguilles servent à toucher des trajets nerveux, sanguins, lymphatiques, dermiques ou osseux bien ciblés pour agir sur les méridiens et les organes.

Acupuncture points

L’acupuncture, c’est quoi ?

Inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité par l’UNESCO, l’acupuncture traditionnelle a été définie comme formant « un art thérapeutique qui élabore son raisonnement diagnostique et thérapeutique sur une vision énergétique Taoïste de l’Homme et de l’Univers ». En d’autres termes, il s’agit d’une pratique, vue comme un art, que chaque acupuncteur interprètera à sa façon, avec un socle commun médical fondamental, rassurez-vous ! Le Taoïsme renvoie à la manière de vivre propre à chacun. Ce qui sous-entend que l’acupuncture s’adapte complètement à la manière de vivre de l’individu, à sa façon d’agir en accord avec ce qui l’entoure.

Concrètement, cette pratique issue de la médecine chinoise consiste à implanter de fines aiguilles à la surface de la peau, sur différents points stratégiques du corps. Une fois stimulés, ces points, appelés « méridiens », vont agir sur différents troubles et symptômes, afin de les faire rentrer dans l’ordre.

Les origines de l’acupuncture

Et si vous perciez les secrets de l’acupuncture ? Discipline millénaire, l’existence de l’acupuncture semble remonter à la dynastie des Zhou, vers 1027 avant JC. Des archéologues chinois ont retrouvé de nombreuses aiguilles datant de cette période… Mais qu’en faisaient-ils réellement ? Personne ne le sait avec certitude.

Le « Huangdi Nei Jing » retrace l’apparition de textes concernant le « Zhen Jiu », art des aiguilles de métal et de la moxibustion, autour de -200 avant JC. Il s’agit de l’ouvrage théorique fondamental de médecine chinoise.

Enfin, ce n’est qu’au 16e siècle, lorsqu’ils découvrirent la médecine chinoise, que les jésuites lui donnèrent le nom d’« acupuncture ».

Les bienfaits de l’acupuncture

Notre corps est parcouru de 12 méridiens correspondant chacun à un organe. Pour agir sur les troubles précis, il faut cibler les bons points du corps. Objectifs : obtenir les bienfaits escomptés. D’ailleurs, vous en connaissez sans doute certains, mais d’autres pourraient bel et bien vous surprendre… Voici un échantillon du champ d’action assez incroyable de l’acupuncture !

  • Favoriser la perte de poids
  • Lutter contre le stress
  • Apaiser les douleurs et migraines
  • Arrêter de fumer
  • Assurer le bon déroulement d’une grossesse
  • Réduire l’acné et les problèmes de peau

Voilà, vous connaissez dorénavant les bases de cette fabuleuse médecine alternative qu’est l’acupuncture. Avec ces quelques notions, vous pourrez briller en société sur le sujet 😉 Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à vous documenter sur Internet ! Et pourquoi ne pas prendre rendez-vous pour tenter l’expérience d’ailleurs ?

CHINATOWN PARIS - 2019 Tous droits réservés - Mentions légales